Perméabilité de l’air

En France, la perméabilité à l’air est exprimée par le coefficient Q4Pa-surf en m3/m2/h, caractérisant le débit de fuite en m3 d’air par heure et par m2 d’enveloppe du bâtiment (hors plancher bas) sous une différence de pression de 4Pa entre l’intérieur et l’extérieur.

La performance de perméabilité à l’air d’un bâtiment est dépendante du mode constructif et des moyens spécifiques qui sont mis en œuvre pour l’améliorer. Cette perméabilité à l’air, dans le cas des bâtiments à enveloppe métallique, était, jusqu’à peu, très aléatoire, et pouvait varier de 1 m3/m2/h à plus de 10 m3/m2/h pour les bâtiments les moins performants ! Longtemps négligée, la maîtrise et l’assurance dans le temps d’une bonne étanchéité à l’air sont pourtant primordiales pour garantir et limiter les consommations énergétiques. Inutile en effet de bien isoler un bâtiment s’il est ouvert à tout vent.

Partager

Les solutions SOPREMA® en perméabilité de l'air

Les réalisations SOPREMA® en perméabilité de l'air